Les différents types de bombes de défense

bombes de défense

Publié le : 15 septembre 20225 mins de lecture

Avec la hausse du taux d’insécurité, il est toujours sécurisant d’avoir sur soi un moyen de défense efficace, fiable et légal, comme le pistolet à blanc ou encore la bombe de défense. Ces alternatives représentent moins de danger pour vous, mais très efficace contre votre agresseur. La bombe de défense est moins risquée et facilement transportable. Elle peut provoquer des brulures et des suffocations chez votre agresseur. Elle se décline en différents types sur le marché.

Bombe de défense : quels types pour quels usages ?

La bombe anti-agression est classée en quatre grandes familles :

– L’aérosol au gel-poivre peut être vaporisé sur un humain, même s’il est ivre. Constituée de piment, de poivre et de CS en gel, cette bombe repousse également certains animaux comme les chiens. 

– La bombe au gaz-poivre agit également de la même manière. Elle est plus facile à utiliser, car même si vous ne savez pas viser, vous pouvez atteindre votre agresseur. L’utilisation de cette bombe est déconseillée dans un milieu confiné, car elle risque également de vous atteindre.

– La bombe anti-agression au gel-CS permet se défendre contre un agresseur « lambda », à condition qu’il ne soit pas ivre.

– La bombe anti-agression au gaz-CS agit de la même façon que la bombe gaz-poivre. Elle ne demande pas non plus de grande précision. Elle s’utilise aussi à l’extérieur.

Si vous souhaitez vous procurer une bombe de défense efficace, cliquez ici. Vous y trouverez différentes catégories d’armes de défense que vous pourrez utiliser en toute légalité. L’utilisation des armes de défense est régie par la loi n° 2012 – 304 du 6 mars 2012. Les bombes anti-agressions sont classées dans la catégorie D, disponibles en vente libre si elles ne contiennent que 2 % de CS et un remplissage de mois de 100 ml. Elles appartiennent à la catégorie B si elles ont un effet incapacitant et leur utilisation nécessite une autorisation.

La propulsion : gel ou gaz ?

La bombe de défense est commercialisée avec deux types de propulsion. Le gel permet de préciser le tir. Les jets se concentrent sur une zone restreinte. Il est pratique pour un seul agresseur. Le gaz par contre propose un champ d’action plus vaste. Son utilisation ne demande pas de précision, ce qui vous permet de l’utiliser comme une arme de défense fiable face à plusieurs agresseurs. L’utilisation du gel est recommandée dans une zone confinée. Vous ne risquez pas de recevoir de retour, car la matière se liquéfie au contact de la peau. La projection n’est pas volatile et ne se propage pas ainsi dans l’air. Il faut viser chacun des agresseurs si vous êtes face à plusieurs personnes. Cela n’est pas pratique si vous êtes en panique et que vous manquez d’habilité. 

Bombe de défense OC ou CS ?

Il y a deux types d’agents actifs contenus dans les bombes anti-agression : le CS ou Chlorobenzylidène malonitrile et le OC ou Oléorésine Capsicum. Ce sont surtout les forces de l’ordre qui emploient les bombes CS. Elles leur permettent d’intervenir rapidement sur une foule plus ciblée. Les personnes pulvérisées subissent un larmoiement immédiat pendant une trentaine de minutes et perdent leur capacité offensive. Le CS irrite les yeux et la peau, ainsi que les voies respiratoires. Il est inefficace contre les agressions animales. Sa conservation nécessite également une grande précaution et vous devez vous en débarrasser au bout de 5 ans, car ces composants peuvent devenir dangereux pour vous. Le CS se présente toujours sous forme de gel, d’où son efficacité pour des attaques ciblées. Les agents de type OC sont plus destinés à la défense des particuliers. Ils sont présents dans les bombes au poivre. L’Oleoresin Capsicum contient souvent des extraits de piment, de poivre et de paprika. Les versions plus raffinées contiennent également du piment de Cayenne. Une fois pulvérisée, la victime suffoque et ressent une sensation de brulure. Il engendre également une irritation oculaire à haute dose. L’agresseur peut vomir et souffrir de détresse respiratoire. Il est efficace contre plusieurs assaillants, car il est plus volatil que le CS. C’est pour cette raison qu’il est préférable de l’utiliser dans un espace non confiné. L’agent OC est ainsi plus puissant que le CS, puisqu’il permet de neutraliser même les individus drogués et ivres, ainsi que les animaux agressifs.

Plan du site